Délirium »
Historique : Le Japon ne produit plus d´énergie nucléaire !
1

Forums de discussion
Délirium
Récits

... bien que ce soit temporaire.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/05/05/le-japon-a-cesse-provisoirement-de-produire-de-l-energie-nucleaire_1696207_3244.html#xtor=RSS-3208

Pour la première fois, un pays a arrêté la totalité de ses réacteurs nucléaires (le Japon en a 50 actuellement, 53 avant Fukushima.).
C´est un grand pas en avant vers la fin d´une énergie dont le danger était sous-estimé avant Tchernobyl.
Pour informations, le Japon est le troisième pays en nombre de réacteurs nucléaires, juste après les USA (104 réacteurs) et la France (58 réacteurs).

Plus près de nous, mon pays, la Suisse (5 réacteurs), a décidé de se passer d´énergie nucléaire d´ici 2034.
L´Allemagne (17 réacteurs) a décidé de fermer toutes ses centrales d´ici 2022.
L´Italie ne devrait pas reprendre la construction de centrale nucléaire.

Et vous, qu´en pensez-vous ?



Liste des réacteurs dans le monde :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_réacteurs_nucléaires
33% de l´énergie en moins, des énergies renouvelables qui ne produisent que 2% de l´énergie nécessaire, une vague de chaleur qui arrive là-bas (qui dit donc clim). Je leur souhaite bien du courage, au programme, coupure de courants à gogo !

Bref, je comprend ce choix, mais à mon avis ça ne va pas résoudre leurs problèmes (mais au moins n pourra peut-être leur vendre un peu de courant).
Pourquoi dire que l´ère "moderne" ce sont des nouvelles centrales au gaz et au charbon? Ce sont des milliards de tonnes de CO2 supplémentaires déversées dans l´atmosphère qui vont contribuer à accélérer le réchauffement climatique. Car c´est bien le réchauffement climatique qui menace l´humanité, pas la décompensation d´une centrale nucléaire tous les 20 ou 30 ans! Cela apparaît évident si on se donne la peine de réfléchir 3 minutes.

Peine perdue hélas.

On peut bien sur les comprendre, mais à un moment ou on nous rebat les oreilles avec la disparition proche des énergies fossiles, c´est un choix totalement à contre courant de l´histoire. Surtout que Fukushima n´est pas un accident d´origine nucléaire, mais maritime; si la centrale avait été un peu mieux implantée et protégée, l´accident ne se serait pas produit. Quant aux émissions de CO2, après la frénésie de ces dernières années, il semble que ça ne préoccupe plus personne...

Entre 1900 et 2000, la population mondiale a été multipliée par 3,5, la consommation d?énergie a été multipliée par 10. La population mondiale augmentant de 200 000 personnes chaque jour, il y a tout lieu de penser que ses besoins en énergie ne vont pas diminuer ! En même temps, nos ressources en énergies classiques s?épuisent.
La répartition des sources d?énergie à l?échelle mondiale est 36 % de pétrole, 21 % de gaz naturel, 23 % de charbon, donc les combustibles fossiles représentent 80 %.

L?énergie hydraulique et un peu de géothermie 13 %, le nucléaire 7 %.
Pour la France, la situation est différente. Le pétrole représente 37 %, le gaz naturel 14 %, le charbon 7 %, le nucléaire 32 % et l?énergie hydraulique 10 %. Pour réduire les émissions de CO2 les écologistes qui d?après eux ont une influence désastreuse sur le climat, veulent diviser la consommation de combustibles fossiles par deux. On supprime le nucléaire. Un tel scénario ferait chuter notre consommation d?énergie de 50 %. C?est cohérent avec le schéma de la décroissance de Serge Latouche ! C?est diminuer le niveau de vie des Français d?un facteur deux.

Le programme c?est : nous nous sommes goinfrés, nos enfants doivent vivre d?une manière frugale, comme l?exprime sans vergogne le député Yves Cochet.
La philosophie des écologistes, c?est : arrêtons le progrès, il est nocif. Revenons en arrière. Il y a une différence de niveau de vie avec les pays sous-développés ?

Il suffit de diminuer le nôtre pour diminuer l?injustice. C?est la fameuse phrase d?Yves Cochet : « Un Français vaut dix Congolais. » Conclusion : il ne faut pas limiter les naissances au Congo, mais en France. Car le Français pollue plus et consomme plus ! On marche sur la tête.
Supposons que l?on veuille sortir du nucléaire comme le proposent les Verts et le remplacer par les énergies alternatives.

La production annuelle d?électricité en France, c?est 390 térawatts-heure. Actuellement, les deux mille éoliennes implantées fournissent 8 térawatts-heure. Il faudrait implanter cent mille éoliennes ! Cela nous assure à coup sûr la révolution ! Et la belle France défigurée. Pour produire une quantité d?électricité (qui serait deux fois plus chère) équivalente, il faudrait couvrir la surface d?un grand département français par des panneaux photovoltaïques. Là encore, je doute que ce soit accepté. Mais même si on réalisait ces deux programmes, on ne pourrait pas gérer les besoins d?électricité de notre pays, comme l?explique très bien Jean-Marc Jancovici.

Car dans les questions concernant l?énergie il y a un problème qu?on a mal résolu, c?est le stockage de l?énergie. Certes, pour des faibles quantités il y a les batteries, pour les quantités supérieures on stocke de l?eau en hauteur pour recycler l?énergie lors de sa chute, mais ces méthodes sont à faible rendement.
Alors, que ferait-on lorsqu?il n?y aurait pas de vent pour l?éolien ou pas de soleil pour le photovoltaïque ? EDF a déjà beaucoup de mal à réguler la production en fonction des besoins. Là, ce serait le désastre. On vivrait la moitié du temps dans le noir et, en fonction des fluctuations du mistral, le TGV Paris-Marseille s?arrêterait de temps à autre : « Panne de mistral ! Arrêt buffet ! »

L´hydraulique fut la source d?énergie n° 1 en France jusqu?au nucléaire. Nous produisons 6 térawatts-heure par cette voie. Pour produire toute l?électricité par ce moyen, nous aurions besoin de multiplier par 65 le nombre de barrages actuel. Ou alors de construire comme les Chinois quantité de barrages gigantesques comme celui des Trois Gorges qui produira 100 térawatts-heure !

Cela conduirait à dévaster toutes les vallées des Alpes, des Pyrénées, du Jura, et encore on n?est pas sûr d?y parvenir. De plus, comme vous le savez, les écologistes n?aiment pas les barrages. L?hydraulique a un avenir certain en Afrique de l?Ouest, en Inde du Nord et en Amérique du Sud. En France, son développement sera plus limité.


L´hydrogène est je le crois, l?énergie de l?avenir. L?idée, c?est de provoquer la création de la molécule d?eau H2O à partir de ses deux gaz constituants, l?hydrogène H2 et l?oxygène O. On réalise cette reconstitution dans une pile qui génère donc un puissant courant électrique. Aujourd?hui on maîtrise parfaitement cette technique. Il y a des voitures, des camions prototypes qui roulent avec des moteurs électriques alimentés par des piles à hydrogène. Malheureusement on ne passe pas directement à cette technique parce qu?on ne sait pas préparer l?hydrogène et mal le stocker de manière sûre, sans danger.

L?hydrogène est abondant sur Terre, mais combiné avec l?oxygène pour donner de l?eau ou avec le carbone dans des composés organiques. Or, pour faire marcher une pile nous en avons besoin sous forme d?hydrogène.
Comment préparer cet hydrogène ? On connaît de multiples techniques, mais chacune consomme autant d?énergie (ou plus) que n?en produit la pile. C?est par exemple le cas de l?électrolyse de l?eau. On peut le comprimer, mais s?il y a une fuite ce peut être dangereux car l?hydrogène réagit avec l?oxygène et cette union est explosive. On ne peut pas construire des voitures qui au moindre accrochage exploseraient. Et puis il y a la question de la distribution de ce qui remplacera les stations-service ! Comment les alimenter en hydrogène ? Par pipe-line ? Par camions-citernes ?

Finalement c?est comme le nucléaire, chaque fois qu?on trouve une nouvelle manière de produire de l?énergie, il y a un danger potentiel ! C?est inhérent au problème. Lorsqu?on raconte pour vous vendre ITER que la fusion nucléaire qui se produit à 100 millions de degrés et produit des neutrons de 14 Mev n?est pas dangereuse, on se moque de nous ! Je crois que ces questions d?énergie doivent être abordées d?une manière nouvelle, plus ouverte. Il faut accepter le risque et dire comment on le maîtrise.

On ne peut pas continuer à laisser les lobbyings s?affronter dans une obscurité totale et avec des arguments d?autorité qui sont en fait de nature politique ou commerciale. D?un autre côté, à l?époque de la mondialisation et d?internet, les citoyens veulent être informés et rassurés. La sécurité nucléaire sera assurée d?abord par la transparence, sinon l?irrationnel déclenchant les peurs finira par la détruire !


En France, le secteur nucléaire est peuplé de scientifiques et d?ingénieurs très compétents. Parmi les plus compétents du monde. Bien plus que les Japonais ou les Allemands, par exemple. Pourtant, il pèche souvent par arrogance et par une volonté de lobbying. Je crois que ces comportements ? qui s?atténuent mais persistent ? font un grand tort au nucléaire, notamment dans les milieux de la recherche publique. Mais, sur les éoliennes, il en est de même. On subventionne le développement des éoliennes qui produisent une électricité chère et intermittente, et qui sont fabriquées en Chine. Croyez-vous que sans le lobbying organisé et bien financé des écologistes cette filière aurait pu percer comme elle l?a fait ?

Étrangères, chères et laides, voilà le triptyque des éoliennes. Allons-nous laisser défigurer nos paysages au nom de l?écologie ? CE N´EST PAS DE L´ECOLOGIE !


Grizoux président ! Grizoux président !


Je croyais qu´on faisait pas de politique sur ce forum ^^ (surtout durant le WE avant le deuxième tour de la présidentielle xD)

Les messages de Grizoux sont très intéressants mais ils oublient deux dimensions fondamentales: le progrès technique (il est crucial d´améliorer sans cesse la technologie afin que les appareils consomment moins d´énergie, à prestations équivalentes) et la régulation de la consommation. Sur ce deuxième point, et puisque comme le rappelle Grizoux l´énergie ne peut pas vraiment être stockée, il faut "lisser" autant que possible la consommation d´énergie sur la journée, sur le mois, sur l´année... Des incitations financières (énergie moins chère la nuit) vont dans ce sens, mais il y a sans doute d´autres mécanismes à inventer en la matière
Sans parler politique, c´est juste ultra démago d´arreter les centrales nucléaires....

L´allemagne l´a fait, on leurs vend 90% de leur énergie...

Bref c´est une recherche accrue et un control des centrales fait par un organisme d´etat indépendant qui permettra une energie saine et sans puissance égale.

Quand t´aura plus d´électricité chez toi, et que la moitié de ton pays sera rempli d´éolienne on en reparlera
Les éoliennes ne sont pas l´avenir, c´est la source d´énergie la plus moche, bruyante et inefficace.
En effet il faut un vent minimum pour qu´elles tournent, mais il y a également un vent maximum où elles ne tournent plus pour ne pas les abimer ! C´est une source d´énergie complètement aléatoire et inefficace (pour remplacer une centrale nucléaire compter en centaines de milliers d´éoliennes).
Quand à remplacer les centrales nucléaires par le charbon lol quel progrès. Bon retour à l´âge industriel, c´est sans doute avec ça qu´on va améliorer la qualité de l´air.

On oublie que les deux incidents nucléaires (sur 40 ans c´est plutôt honnête!) ont eu lieu à cause d´une mauvaise gestion, et on ne peut clairement pas s´en passer à l´heure actuelle.

Outre le progrès qui diminue les demandes énergétiques il y a un geste citoyen : la décroissance. Ne pas consommer du courant pour rien, ne pas changer de téléphone tous les ans parceque le dernier est trop kikoolol génial...

C´était juste histoire de donner mon avis
Je n´aurais pas mieux dis, Lorgard tu résumes complètement ma pensée :)
@Flo : Au niveau des particuliers, on peut encore leur demander d´essayer de lisser leur consommation d´électricité, mais je ne connais pas beaucoup de bureaux qui vont faire tourner leur parc informatique de nuit, ou encore d´usines qui vont faire tourner toutes leurs machines outils en 3/8 juste pour la consommation d´électricité.

Et quant à espérer couper un jour les centrales nucléaires en France, avec 82% de l´électricité produite par ces dernières, je pense qu´on peut attendre des centrales thermonucléaires...
Dernières nouvelles, le Japon va réduire de moitié l´électricité d´origine nucléaire !

Source :
http://www.lemonde.fr/japon/article/2012/05/25/le-japon-va-reduire-de-moitie-l-electricite-d-origine-nucleaire-d-ici-a-2030_1707149_1492975.html



On peut argumenter sans fin, mais je trouve intéressant de voir que le troisième pays en nombre de réacteurs va en diminuer le nombre.