Wiki »
Mark of chaos - Gameplay du RTS
1

Forums de discussion
Wiki


   
 

Preview de Mark of Chaos

Gameplay de Mark of chaos

Au niveau militaire

L'aspect massif des combats dans Mark of Chaos n'est pas sans rappeler un certain "Rome total war"... d'autant que la plupart des unités se déplacent par larges bataillons indissociables. Il ne faut donc pas s'attendre à microgérer ses troupes à la manière d'un Warcraft III, chose qui serait de toute façon impossible vu l'ampleur des armées. L'enjeu sera donc la macrogestion des troupes, mais les développeurs nous promettent un contrôle plus poussé que sur la série des Total war. A cela s'ajoute la gestion des sorts ainsi que les compétences spéciales des démons qui devraient pimenter un peu plus le gameplay.

Ci-dessous figure un screenshot de l'interface de Mark of chaos, on peut remarquer que la partie de droite fait étrangement penser à warcraft et la partie centrale plutôt à un Total War avec néanmoins une séparation entre troupes et champions. Pour d'autres images consultez le wiki à la page "interface de Mark of Chaos".


Aperçu de l'interface de Warhammer Mark of chaos
Interface de Mark of chaos


A noter que la force des unités et leur positionnement ne sont pas les seuls éléments clés, voici d'autres aspects importants dont il faudra tenir compte.

  • Le moral jouera un rĂ´le primordial. Si par malheur un bataillon venait Ă  perdre courage, il pourrait alors vous dĂ©sobĂ©ir en prenant la fuite et en cessant les hostilitĂ©s. Il arrivera mĂŞme sur certains modes de jeu que l'unitĂ© dĂ©moralisĂ©e s'Ă©chape de la carte et soit dĂ©finitivement perdue. Pour parer Ă  ces dĂ©sertions sauvages, diffĂ©rentes unitĂ©s apportant un bonus de moral seront prĂ©sentes et permettront de raisonner ou de rallier les troupes en dĂ©route.

  • Le "friendly fire" : c'est Ă  dire que vos unitĂ©s ayant des attaques de zone infligeront des dĂ©gâts Ă  toutes les unitĂ©s prĂ©sentes dans la zone, y compris les votres. Imaginez le dĂ©sastre que ferait un dragon s'il engageait le combat sur une escouade insĂ©rĂ©e au beau milieu de votre armĂ©e...

  • Les revers : voilĂ  enfin une caractĂ©ristique attendue depuis longtemps dans les RTS ! Elle avait mĂŞme Ă©tĂ© annoncĂ©e pour Age of Empires 3, mais finalement non retenue dans sa version finale. En fait il s'agit de l'obtention d'un bonus, lorsqu'une armĂ©e en attaque une autre par l'arrière (comme au dĂ©but du film Gladiator lorsque la cavalerie dĂ©boule sur l'ennemi par l'arrière).

  • Les reliefs : un bataillon d'archers situĂ© en haut d'une colline augmentera sa portĂ©e.

  • Les couverts : ils seront obtenus par le biais des bâtiments capturĂ©s qui offriront une protection supplĂ©mentaire aux unitĂ©s qui s'y seront rĂ©fugiĂ©es.

    Exemple de duel sur Mark of chaos Enfin un dernier concept intéressant à citer est celui des duels. Dans Mark of Chaos, lorsque deux unités d'élite se rencontrent (champions et démons majeurs), le jeu entre dans une phase de duel. En clair il s'agit d'un affrontement en un contre un, où deux unités luttent isolément jusqu'à la mort de l'une d'elles. Cette zone de duel est signalée par un cercle de feu qui apparaît autour des unités (un peu comme dans Black and White lorsque deux créatures se croisent).

    Le principe est très attirant mais il aurait peut être mérité d'être un peu plus exploité, car le joueur a un rôle effacé durant cette phase. Il s'agit surtout d'une rupture cinématique durant le gameplay, mais on apprécie la diversité des coups et la finesse des animations de duels (auxquelles s'ajoutent la notion de "finish him" c'est à dire une animation spéciale lorsqu'un champion donne la mort à une autre unité). Le joueur peut aussi profiter d'un duel pour répartir les points d'expérience de ses unités ainsi que l'inventaire de ses héros.


Au niveau Ă©conomique :

Ici il n'est nullement question de bâtir un empire, l'enjeu est la guerre et seulement la guerre. Il est donc logique que la gestion des ressources soit minimaliste et intimement liée à l'aspect militaire du gameplay. En effet, dans Mark of Chaos, il faudra contrôler un maximum de territoire pour pouvoir amasser des ressources. De plus la capture de certains bâtiments comme les fermes permettra d'accroître vos revenus. D'autres bâtiments en revanche auront pour rôle de recruter des unités et renforcer vos bataillons.

Bref la construction de base est inexistante mais le joueur pourra former des barricades ou prendre possession de bâtiments défensifs comme des tours.


DĂ©roulement d'une partie

Lors de la préparation de la partie, le joueur doit dépenser un certain quota de points pour obtenir des unités et créer son armée.

Ensuite au lancement de la partie le joueur dispose d'un peu de temps pour disposer son armée comme il le souhaite dans un périmètre restreint. Il choisit alors l'orientation des troupes et leurs formations ce qui est un premier pas dans la stratégie militaire. Parmi les différentes formations d'attaque de Mark of Chaos on retrouve : en ligne, le héros en avant, le héros au centre...

Lorsque les combats sont engagés le joueur peut définir des groupements fixes dans ses bataillons pour permettre par exemple de couvrir ses archers par l'infanterie par exemple.

Remarque : Au delà des simples affrontements en plein air, le jeu laisse aussi place à des phases de siège. Il s'agit là de prendre d'assaut une forteresse aux défenses quasi imprenables et de tâcher de trouver la faille qui vous permettra de vous en emparer.



Retour Ă  l'article principal sur Mark of Chaos : Mark of chaos.